Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MAIS OUI ! L'ARTICLE 183 DE LA CONSTITUTION DU 8 NOVEMBRE 2016 EST ÉCRIT EN FRANÇAIS ET AUTORISE OUATTARA ALASSANE À ÊTRE CANDIDAT EN 2020 !

Publié le par Ceaugrouh

C'EST VRAI, JE SUIS MÉDECIN, DOCTEUR EN MÉDECINE DIPLÔMÉ DE LA FACULTÉ DE MÉDECINE D'ABIDJAN. MAIS C'EST ÉCRIT EN FRANÇAIS !

Mais oui ! L'article 183 de la Constitution du 8 novembre 2016 de notre pays la Côte d'Ivoire est écrit en Français !

J'ai fait CP1, le cycle primaire, j'ai même eu pour directeur d'école un Français à Sassandra, Monsieur Vincent.

J'ai eu pour Instituteurs les types super calés de William-Ponty là où, Houphouet a fait papier !

J'ai été admis au Certificat d'Études Primaires Élémentaires, CEPE, longtemps, longtemps, longtemps avant la Télévision scolaire en Côte d'Ivoire !

Mon CEPE est valable sur l'étendue du Territoire Français !

J'ai fait le cycle secondaire premier cycle au Lycée Municipal de Bouaké. Tous mes professeurs étaient des Français, Maths, Histoire-Géographie, Sciences Naturelles, Français; sauf Anglais, Espagnol, c'étaient des Britanniques, et des Espagnols !

Le Principal était d'abord un Français, un Corse, Monsieur Casanova, puis ensuite un autre Français dont le nom m'échappe par un lapsus memoriae.

J'ai été admis au Brevet d'Études du Premier Cycle, BEPC, major du Centre d'examen du Lycée Municipal de Bouaké !

Kandia Camara Kamissoko n'était pas encore née !

Puis j'ai fait le cycle secondaire deuxième cycle au Lycée Classique et Moderne de Bouaké !

Tous mes professeurs étaient des Français, sauf en Anglais, en Espagnol.

Et j'ai eu le Baccalauréat serie D !

Mes examinateurs étaient des Français !

Mon Baccalauréat est valable sur toute l'étendue du Territoire Français !

Et la suite, la Faculté de Médecine d'Abidjan, c'est pareil !

C'est toujours en Français !

Et j'ai été bien formé en Français !

Je viens de le montrer !

Alors quoi donc ?

Oui, l'article 183 de la Constitution du 8 novembre 2016 est écrit en Français, études de Droit ou pas études de Droit, Francis Wodié ou pas Francis Wodié !

Regardez et lisez !

Vous avez lu ? C'est écrit en Français ! Pas besoin de Francis Wodié ici ! C'est clair eau de roche.

Ça commence ainsi «La législation en vigueur en Côte d'Ivoire reste applicable,».

Puis après la virgule «sauf l'intervention de nouveaux textes,»

Et ça se termine ainsi après la virgule «en ce qu'elle n'a rien de contraire à la présente Constitution.»

Alors, où est-ce que c'est écrit ou suggéré que Alassane Ouattara, actuel Chef d'État de la Côte d'Ivoire, ne peut plus être candidat à sa propre succession ?

«La législation en Côte d'Ivoire reste applicable, en ce qu'elle n'a rien de contraire à la présente Constitution» est ce que dit, prescrit et défini la Constitution du 8 novembre 2016 en son article 183 !

La Constitution du 8 novembre 2016 n'interdit en rien à Ouattara Alassane d'être candidat aux élections présidentielles de 2020 en son article 183, s'il le veut !

De plus, l'article 183 se fait plus précis, plus incisif, plus définitif, plus clair que la clarté «sauf l'intervention de nouveaux textes».

 Or, y'a nouveau texte : la Constitution du 8 novembre 2016 est le nouveau premier texte de Loi et elle est fondamentale de la troisième République qu'elle crée, qu'elle organise sans lien textuel avec la défunte Constitution qui l'a juste précédée !

De quoi vous plaignez-vous ?

La Constitution du 8 novembre 2016 autorise bel et bien Alassane Ouattara, actuel Chef d'État de la Côte d'Ivoire, à être candidat à sa propre succession aux élections présidentielles de 2020, s'il le veut, s'il le décide ainsi

Commenter cet article